Traitement de l'arrêt cardiaque subit

L'arrêt cardiaque subit est une urgence médicale. La plupart des personnes qui font un arrêt cardiaque subit en meurent, souvent dans les minutes qui suivent. Un traitement immédiat avec une réanimation cardiorespiratoire (RCR) et un défibrillateur (un dispositif qui envoie un choc électrique au cœur) peut sauver des vies.

Il existe deux types de défibrillateurs :

  • Un défibrillateur externe est un petit dispositif portable qui utilise des électrodes pour diagnostiquer un rythme cardiaque anormal et délivrer un choc électrique si nécessaire. Les défibrillateurs externes sont utilisés dans des lieux publics tels que les écoles, les aéroports et les hôtels. Les passants non formés peuvent utiliser ces dispositifs pour délivrer un choc électrique sur la poitrine d'une personne en arrêt cardiaque subit.

  • Un défibrillateur automatique implantable (DAI) tel que le DAI sous-cutané est un dispositif implanté chirurgicalement, capable de détecter les battements cardiaques irréguliers ou dangereux et de délivrer des chocs salvateurs qui permettent de ramener le rythme à la normale.
Statistiques de survie de l'arrêt cardiaque subit sans DAI

Seule 1 personne sur 20 survit généralement à un arrêt cardiaque subit. Les 19 autres personnes meurent avant d'arriver à l'hôpital.
1
Statistiques de survie avec DAI

Avec un DAI, 19 personnes sur 20 peuvent survivre d'un arrêt cardiaque subit. Il a été démontré que la défibrillation stoppe efficacement 95 % ou plus des rythmes cardiaques dangereusement rapides.2

Même dans les meilleures conditions de réponse en urgence, l'arrêt cardiaque subit est un état difficile à traiter. Réfléchissez aux faits suivants :

  • Près de la moitié des arrêts cardiaques surviennent sans témoin, la victime est seule1
  • Plus de 80 % des arrêts cardiaques surviennent au domicile des patients ou dans des lieux non publics, comme le bureau1
  • La survie rapportée d'un arrêt cardiaque subit qui survient en dehors de l'hôpital varie entre 0 et 51 %, avec une moyenne nationale de seulement 8 %3

Êtes-vous à risque d'un autre épisode ?

Il est important de savoir que si vous avez déjà fait un arrêt cardiaque subit, vous avez un risque élevé de faire un autre épisode. Mais même si vous n'avez jamais fait d'arrêt cardiaque subit, si vous avez des facteurs de risque d'arrêt cardiaque subit, votre médecin peut vous recommander le même type de traitement. La recherche montre qu'un DAI tel que le DAI sous-cutané réduit considérablement les risques de décès par arrêt cardiaque subit.

Trouver un médecin.

Utilisez l'outil de localisation des hôpitaux pour trouver les centres de suivi des DAI sous-cutanés et les médecins formés à la technologie S-ICD.

Des nouvelles de patients porteurs d'un DAI sous-cutané.

Faites la connaissance de vrais patients ayant bénéficié d'un DAI sous-cutané au travers de leurs témoignages et de leurs parcours personnels.

Top